Go to the top

Le Dialogue Pariser Platz 2021

Avec l’élection d’un nouveau gouvernement allemand, la présidence française du Conseil de l’Union européenne qui débute le 1er janvier, et les prochaines élections présidentielles et législatives en France, le couple franco-allemand est entré dans une phase de grands bouleversements politiques.  Au cours de cette période déterminante pour l’Union Européenne, comment la France et l’Allemagne peuvent-elles élaborer un plan d’action commun pour la période post-électorale ? Les 13 et 14 décembre, plus de cinquante personnalités du monde politique, médiatique et scientifique des deux pays se sont réunies lors du Dialogue Pariser Platz 2021 pour discuter de divers sujets liés à la coopération franco-allemande.   

Les participants ont convenu que, même si de nombreux sujets restent à débattre, le ‘Koalitionsvertrag’ du nouveau gouvernement allemand est un texte ambitieux et optimiste sur le plan de la coopération européenne. Du côté français, le degré et le type de collaboration entre les deux pays dépendra grandement des résultats des prochaines élections présidentielles. D’ici là, la présidence française du Conseil est une opportunité pour obtenir des résultats sur le plan européen, en utilisant notamment le soutien politique du nouveau gouvernement allemand. Le risque existe néanmoins, que cette présidence soit avant tout utilisée pour promouvoir l’agenda politique français en vue des prochaines élections.

Sur de nombreux sujets, les points de vue de Berlin et Paris convergent ; les deux pays partageant des objectifs et solutions en commun. Les participants ont ainsi convenu que le climat est un bien public mondial – il doit être protégé par des investissements et une coopération tournée vers l’avenir, aussi bien en Europe qu’à l’étranger. Concernant les moyens mis en œuvre pour répondre à ce défi, l’impact social de la transition écologique et son acceptabilité par les citoyens doivent être mis au cœur de la solution politique apportée. Cette transition doit être équitable et juste, sinon elle n’aura pas lieu du tout. Les participants ont également insisté sur le fait que la démocratie en France et en Allemagne doit être renforcée, à la fois par une participation politique accrue des citoyens et par une meilleure connaissance des médias. C’est ainsi que les partis extrêmes et antidémocratiques peuvent être combattus dans les deux pays. 

Concernant l’autonomie stratégique européenne, l’export d’armes à l’étranger, les opérations militaires ou encore le rôle des nouvelles technologies dans la défense nationale, il demeure des points de nettes divergences entre Paris et Berlin. Les deux pays s’accordent néanmoins sur le fait que l’Union Européenne doit désormais assumer son rôle de puissance sur la scène internationale. 

Le débat public de clôture “To-dos franco-allemand : Quel est l’agenda pour la période post-électorale?“ a été l’occasion de faire le point sur les discussions et d’établir une feuille de route de la coopération franco-allemande pour les mois à venir. Vous pouvez retrouver la discussion publique en entier ici :

YouTube

By loading the video, you agree to YouTube’s privacy policy.
Learn more

Load video